mercredi 9 mai 2012

Vidéo: Fernandel, François 1er

Un film (1937) qui date déjà, mais dont les arguments sont toujours valables.

On se souvient de Nicolas Sarkozy avec le grand emprunt et désormais il faudra compter François Hollande avec son emprunt sur l’épargne. rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme.
http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/04/19/01039-20120419ARTFIG00733-hollande-souhaite-mobiliser-l-epargne-des-francais.php



Source
Crottaz-finance
Magistrale comme disais l'humoriste Alphonse Allais : Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres. Bon d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire